Votre panier est vide  Votre compte

NOTRE CORPS, UN HOLOGRAMME

EXTRAIT TIRE DU LIVRE "NOTRE REALITE UNE ILLUSION"

L’hologramme possède une qualité prodigieuse et exceptionnelle à savoir, que chacune de ses parties contient l’information de la totalité.

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’une photographie coupée en deux. L’hologramme nous permettra de trouver la totalité de la photographie dans chaque partie coupée. La particularité de l’hologramme est de nous permettre de reproduire cette découpe à l’infini et de trouver dans chacune des parties découpées, la totalité de l’image d’origine. Cette réalité peut se vérifier au-delà du visible, dans l’infiniment petit.

Les répercussions d’une telle découverte dépassent bien souvent notre entendement, mais nous laissent imaginer les possibilités de nous soigner tout autrement.

Pour avoir une répercussion sur notre corps entier, il nous suffit d’agir sur une seule cellule, celle-ci ayant la totalité des informations !

 

Aujourd’hui, de nombreux scientifiques s’accordent à définir notre corps comme étant est un hologramme.

Chacune de nos cellules contient l’information de la totalité de notre corps, mais également des informations de l’univers.

Le corps est un microcosme à l’image de l’univers, le macrocosme. Chaque partie de notre corps et toutes nos cellules contiennent les informations de tout le corps dans son intégralité.

Le neurophysiologiste américain Karl Lashley s’est aperçu que, quelle que soit la partie du cerveau enlevée à un rat, celui-ci était toujours capable d’accomplir les tâches qu’il avait appris à faire avant l’opération. Le cerveau est aussi un hologramme capable d’emmagasiner d’énormes quantités d’informations dans un très petit espace. Nous n’avons donc pas de localisation de la mémoire, ni de la conscience.

Les expériences de morts imminentes nous démontrent également que la conscience n’est pas dans notre cerveau.

Chacun de nos organes loge également les émotions de tous les autres organes et de notre esprit.

Une personne qui a perdu un membre, va ressentir la douleur dans son membre fantôme, qui n’a pourtant plus de récepteurs sensoriels. Si la personne cherche à toucher son membre inexistant, il ne touchera que du ʺvideʺ qui est en réalité, rempli d’informations. Toutes les cellules de notre corps ʺhologrammiqueʺ ont la mémoire de tout ce qui se passe dans notre corps et par là même, de tout ce qu’il y a dans la Matrice.

Nous sommes une représentation et la matérialisation en relief de la Matrice.

Nous avons à prendre la responsabilité de manifester cette supra-conscience dans la matière en commençant par prendre soin de nos cellules.

L’idée que tout est en chaque partie n’est pas étrangère aux médecines traditionnelles et ancestrales La médecine chinoise utilise depuis fort longtemps l’auriculothérapie, qui consiste à traiter la totalité de notre corps représentée dans notre oreille. Des cartes représentant notre corps se retrouvent également dans nos mains, nos pieds, notre visage, nos bras, notre langue, nos poumons, nos intestins… Nos os également ont leur représentation sur notre tête, nos doigts, ou nos orteils. Il est donc possible de traiter un dos en agissant sur le crâne ou une clavicule en intervenant sur le gros orteil. Cette connaissance permet d’obtenir des résultats merveilleux avec des techniques holistiques.

La représentation et la connaissance du monde étant dans chacune de nos cellules, cela nous permet également de comprendre qu’une intervention énergétique peut tout à fait se faire à distance avec autant d’intensité et d’efficacité.

Dans son livre ʺLa physique des miraclesʺ Richard Bartlett explique sa façon originale de se connecter en conscience à des guérisseurs, lors de ces soins énergétiques. Ses résultats sont au-delà de toute attente.

J’ai moi-même systématiquement recours à des connaissances universelles au-delà de ma conscience, pour intervenir en kinésiologie.

Toutes ces recherches et compréhensions permettent de conclure aujourd’hui, que notre cerveau n’est pas le centre de notre savoir et de notre culture. Jusqu’à présent, notre cerveau gauche logique et rationnel était mis à l’honneur, mais cette notion ne perdurera pas.

Lorsque vous passez un examen, profitez de cette nouvelle compréhension afin de vous connecter aux connaissances universelles. Votre réussite dépendra de votre capacité à enlever une possibilité d’échec.

L’expérience nous montre également que nous avons la connaissance de toutes les actions futures à entreprendre, dès lors qu’elles existent dans la Matrice. Une femme, même dans le coma, est capable de mettre son premier enfant au monde sans en être consciente. Elle réussit tout aussi bien que si elle était consciente.

La connaissance universelle de chaque chose se fait au détriment de notre cerveau pensant. Même si nous n’avons jamais entendu parler de quelque chose, nos cellules et notre corps en ont la connaissance. Notre cerveau n’est donc pas le maître à bord.

Les scientifiques savent aujourd’hui que notre cœur en revanche, est la source stable d’une intelligence extraordinaire. Le cœur n’est pas une pompe à sang faite de viande et n’est pas non plus un instrument du mental.

Penser avec le cœur, qui est le centre majeur de l’intelligence, revient à capter la plus haute vibration. Les chercheurs nous informent que 60 à 65 % de nos neurones seraient dans notre cœur. Le cœur ne peut pas créer de formes-pensées, contrairement à notre cerveau.

Nous sommes de la lumière et constitués d’étoiles. Ce ne sont pas les étoiles qui créent la lumière, mais la lumière qui crée les étoiles. Créons les étoiles dans notre vie avec notre cœur.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau